Du 1er Point & Click

Le ‘point&click’ (je pense que les statistiques de ce mot seront élevées sur ce blog), ou encore jeu d’aventure, est un genre que j’affectionne particulièrement depuis mon plus jeune âge..
Si je dois parler de nombreux jeux, je commencerai donc par ce genre, et dans ce cas, mon exercice est de traiter le 1er dont je me souviens.

Il s’agit de King’s Quest III, sorti en 1987/88, je n’étais pas très haut à cette époque, mais le jeu me marqua suffisamment. Seuls des images étaient dans ma tête jusqu’à que j’ai 15/16 ans, et j’ai pu retrouver le titre et y rejouer avec un émulateur pour confronter mes souvenirs avec la réalité des images et sons. Sous son air de jeu d’Atari avec des couleurs sympathiques, le jeu procure un certain stress pour un gamin de 2 ans, notamment avec des sons assez simple mais efficaces…

20140215-111240.jpg

20140215-111258.jpg

Au début, cela ça se situe dans la maison du sorcier, on dirige le petit bonhomme, Gwydion, et le sorcier apparaît pour nous demander de bosser, tâches ménagères en tout genre, récurage de chiottes, etc… Pas très cool le gars! Alors on commence à se balader dans les pièces voisines dès que le vilain sorcier disparaît et, l’oubliant peu à peu, notre attention se focalise sur d’autres objets, petites choses à faire, comme prendre le chat et lui arracher les poils, etc… Mais pas trop le temps de traîner, et le vieux schnock nous surprend à réapparaître, avec un petit son inquiétant, et nous nous faisons alors séverement vilipender, il veut nous punir car il estime qu’on se touche un peu trop! Et là, moment d’horreur qui me faisait pas rire, il nous lance un de ses sorts… Soit il nous pend les pieds au plafond, ou bien nous transforme en escargot, et le jeu s’arrête là, il faut recommencer!!

20140215-111319.jpg

20140215-111346.jpg

Après quelques tentatives, on décide de sortir de la maison, nous la situons en haut d’un falaise ou colline, et il y a un poulailler juste dehors. On regarde un peu tout, mais… on se tue bêtement, en tombant de la falaise, même pas besoin de l’autre vieux pour nous faire perdre!

Voilà, je ne vais pas plus en parler, car il y a déjà plein de choses dessus sur le net, mais je noterais que ce n’est pas un réel point & click, mais plutôt un jeu à mi-chemin entre l’aventure textuelle et le point & click… Disons le type & walk. Il faut deviner les noms des objets, choses, représentées par quelques pixels, le tout en anglais, pour avancer dans le jeu…Galère!

Bref, pas un jeu pour un enfant de 2 ans!

Le lien du site qui m’a permis de faire les screens et jouer sur l’iPad, confortablement!

To be continued…

Du titre de ce site

 

Nouveau site~blog, destiné à être un fourre-tout général pour parler…
– de vieilleries vidéo et/ou ludiques, émulées, restaurées, dépoussiérées, et autres geekeries,
– de cinéma ancien, nouveau, bon, mauvais, court, long,
– de bandes dessinées lues, relues, et de lectures découvertes, rééditées ou sentant encore fraîchement l’encre 2.0,
– de plongeurs et de paras, et de para-plongeurs, jeunes et vieux,
– de musique progressive, s’inspirant d’un ancien son pour en faire du nouveau, ou remasterisé,
d’actualité toute chaude mais aussi de vieux fait divers,

Bref, des choses qui me plaisaient, me plaisent , qui m’entourent encore, et me passent par la tête, du temps et du recul bien souvent nécessaires pour les apprécier, un peu comme l’eau chaude sous la douche qui se refroidi et dont on espère …

Pour terminer cette petite présentation, une citation d’un de mes anciens professeurs de français fin des années 90, adulant Proust…

Mais où le temps est-il passé?

[Citation à vérifier, mais l’idée est là, de mémoire… Je la corrigerai si besoin le jour où je la croiserai dans la lecture d’une de ses œuvres, ces dernières étant au chaud sur ma liseuse, donc peut être dans pas si longtemps…]