Myanmar Liveaboard: Never starving week

Pour une première croisière plongée, je pense ne pas avoir fait la pire…
Habitué aux plongées depuis les clubs, ça change pas mal!
C’était là une semaine aux petits oignons effectué sur le Missmoon, au départ de Ranong, et pour cap les eaux Birmanes.
Le bateau, pas hyper luxueux, mais néanmoins tout à fait convivial, et comme nous n’étions que 8 plongeurs (+ 2 divemaster ainsi que 4 Thai faisant parti de l’équipage)
Mais je me dit que je vais switcher dans la langue de Shakespeare pour une fois, pour éventuellement être compris par, entre autres, les plongeurs internationaux qui étaient aussi sur la croisière…

So what about this dive cruise in Myanmar sea?
The week without Internet and many other temptation (exept food and beer…) lasted very very quick. I haven’t seen passed the time… So it seems to be very good point!

Sea road
La route…
BAD STUFF FIRST

What could I say first as a bemol, because perfection never exists, doesn’t it? I would just notice that we had a poor visibility, maybe around 10m, and green colored water. We weren’t diving in a translucid water. So I guess we miss to see some big stuff swimming not so far, but sometime we saw only shadows.

Maybe I could add that we didn’t make all the night dive, but as we did 23 in the week, it means that we could have dived 27 times, and maybe tired a little more, so it was not so bad no to do all the night dives…

Now the good stuffs!

THE PROCEDURE

But this doesn’t mean the cruise wasn’t fantastic!
The procedure to follow was very simple:

1. Dive
2. Eat && Drink
3. Sleep || Read Comic
4. Repeat

I would add for me a point between 1 and 2 which was to charge camera battery and import pictures and videos from camera and gopro to the computer, which took some time at the beginning until I industrialized it with Lightroom :), and the help of the lucky “moustache” guy Helmut Debelius fishes books to find correct names of species we met.

Lucky Helmut
Luck Helmut

helmut_asia

helmut_indian

THE DIVES

The first dive of the days were around 7am, the second around 11am, the 3rd about 3-4pm, and we did 2 night dives (7pm) during the trip.
We almost always dived on spots with NOBODY miles and miles around!! This was fabulous to enjoy the calm in those places, far away from the crowd, and with the excitment of discovering new spots 🙂
Also, almost all the dives were full of several species of quite big fishes (tuna, rainbow warrior, carangues…), and so on on the rocks (shrimps, crabs, big ursins…). Only the day at Silvertip Banks, when we were looking for the sharks, was a « poor » fish day. But we saw sharks, so…

And we manage to last between 50-60 mn each dive (25-30m deep on average), which is not so bad. The divemaster (french for my « palanquée » who was not behind our back every dives and let us a lot of freedom to dive how we like. You can find places where dives are too strict, in commercial purposes (less time underwater, no deco, …) but it was’t the case here, thanks god!

As a little regret, we didn’t see any whale shark, and the mantas didn’t stay so long to have a comprehensive talk, but it seems they see the bigs around 50% percent of the time they go there… Next time (maybe tomorrow in fact by the time I write this, in Sipadan)

AFTER DIVING

Going back from the world of silence, we entered the world of smell and taste! The cook chief gave us, before each dive, a smell idea of what wwe were going to eat when we come back! And it was 100% percent of the time very tasty, varied – except the morning eggs, but it’s so cool -, healthy, mmhh although about this point I’m not sure hehe…

The music on the boat was the perfect sound! Good rock music, classic rock and also some tunes from progressive rock bands – particulary « Rush » <3 or « the moody blues »… It would have been a nightmare to listen to junk shitty sound (rihanna, …) at the end of days filled with memorious dives, meal and people!

All the present divers, each from different nationality, were very nice people. Which seems not to be the case of every diving cruise.. and I hope I didn’t annoyed them with my running joke, maybe related to the « Un jour sans faim » (original title « Groundhog fish day ») movie, which was kind of this one:

Going back from the water

– Me: So you have seen a ray ?
– Someone: Oh yes, fabulous!
– Me: Which one was it ? Was it a « Billmu » one?
– Someone: ??
– Me: Yes, maybe it was a « Billmu » Ray
– Someone: I don’t understand? I don’t know this ray…
– Me: Oh?! You don’t know the Billmu Ray??
Etc..

groundhog-day-driving
BillMu Ray (and his Groundhog Fish)

So I hope I didn’t cause any psychotic trauma to who I made this joke.. It was just a joke 🙂

By the way, I put pictures of the dives, and some rays (not the Billmu one in fact, but maybe one day!!) on the following gallery

MissMoon
Click to see Pictures (many)

And I intentionaly put some comics pictures, or food, but it’s not in a way of adverstisement, just to put images of how coloured was this incredible week (even if I’m color-blind ohoh)

CONLCUSION

I’m not going to write long here, just that this cruise made me want to go for another one!! Maybe to the Andaman next time…
However, I headed to Phuket then Borneo where I’m right now, and with already new nice pictures…

Plonger avec les sardines de MoalBoal

Après les 4 jours passés sur Apo Island, île très reposante, j’ai pu discuter avec quelques personnes qui avaient visité pas mal d’autres lieux aux alentours de Cebu, et fait le choix de continuer sur MoalBoal, afin de ne pas trop m’éparpiller, de ressentir l’ambiance locale. Cela impliqua le choix de ne pas monter sur Malapascua (île au Nord de Cebu) voir les Tresher Sharks (requins renard), car d’après les retours de ceux avec qui j’ai pu discuté, il n’y a pas grand chose à part la plongée (avec une vise assez sale) pour apercevoir les fameux requins… Pouvant, je l’espère dans ma “carrière” de plongeur, en croiser ailleurs, j’opte pour la non précipitation 🙂

Cebu Island
Cebu Island (Image trouvée sur le net)
WHALES SHARKS CONTROVERSY

De plus, une autre parenthèse que j’ouvre ici, je prends la décision de ne pas aller à Oslob pour nager avec les requins baleines, car, pour de nombreuses raisons (on trouve facilement sur le net http://dive-bohol.com/conservation/5-reasons-not-go-oslob/), c’est contribuer à la connerie humaine en quelque sorte d’aller nager avec ces gros poissons à cet endroit, même si le spectacle doit être au rendez-vous. Mais je n’ai pas envie de participer à l’égoïsme de l’homme ici présent, trop facile. Un observatoire basé à Oslob dénonce l’impact du tourisme sur la santé des requins baleines. De tous les touristes avec qui j’ai échangé à ce sujet, ils  semblent bien être au courant du côté pas glop de la chose, mais s’y rendent tout de même. Seul un jeune Finlandais rencontré à la guest house a fait ce choix aussi, ce qui fait plaisir à entendre. Après, ayant discuté avec un touriste Danois (à la retraite plus âgé que la majorité des touristes croisés) s’y étant rendu et ayant trouvé cela fantastique, je peux comprendre qu’à un certain âge on puisse saisir l’occasion, mais pour les autres, il y a d’autres lieux et probablement d’autres occasion d’en croiser, même si c’est plus rare que de croiser une vache en Normandie …

Alan Psychedelic Breakfast
Alan Psychedelic Breakfast
MOALBOAL

Trêve de balivernes, j’ai profité de 5/6 jours à MoalBoal, sans trop bouger aux alentours, pour me reposer, bosser un peu (et oui), me faire masser et quelques apnées (du sommeil comme certains disent). L’endroit est très sympa, la rue principale alterne clubs de plongée, restaurant et vendeurs de tout et de rien. On peut se faire masser facilement sur un transat face à la plage, et siroter une SanMiguel le soir en regardant le coucher du soleil, que demander de plus? Peut-être des shake de coconut alors que c’est marqué sur toutes les cartes du coin, mais aucun n’a pu m’en servir! Seulement mangue et banane, life is hard!

Cliquer pour Gallerie
MoalBoal (Cliquer sur l’image pour d’autres photos)
LA PLONGEE

Concernant, la plongée, j’ai trouvé l’endroit tout simplement fantastique, mais pas uniquement pour ce qui y à a voir sous l’eau, mais pour la simplicité. Juste l’impression que le nombre de club ici présent implique des plongeurs partout sous l’eau, mais ce n’est pas le cas. Moal Boal est un endroit parfait pour tout plongeur, du débutant au plus aguerri, qui a envie de sortir des clubs… En gros, pas obligé d’aller plonger avec un divemaster, un des locaux qui tient un club loue juste le bloc, ce que j’ai fait et suis parti tranquille dans mon coin. La mise à l’eau est déconcertante de facilité, on fait 30m de nage et nous voilà au dessus d’un tombant dont le fond est situé à 42m (je suis allé vérifier histoire de confirmer). Il n’y a pas besoin d’aller si profond, même si j’ai tapé une 60+, pour marquer le coup, avec un philippin avec qui j’ai sympathisé dans un bar, et qui venait d’obtenir son divemaster.
Mais sinon, le truc de Moal Boal, c’est les Sardines.. Jamais vu ça auparavant. Impossibles à compter, il doit y en avoir des millions, c’est complètement surréaliste! Quand on est en dessous des sardines, on ne voit plus la surface. On se prend très vite à admirer le spectacle de leur mouvement, sans fin, dans cette zone interdite de pêche au filet, formant des tourbillons, des tornades de poissons, dont les reflets attirent l’oeil.

Sardines (cliquer pour accès à la gallerie)
Sardines (cliquer pour accès à la gallerie)

Sinon les jours sont passés vites ici, de nombreuses rencontres, surtout parmi les touristes de la seule guest house très sympa de la rue principale où j’ai passé 4 nuits sur les 6, et les bars ainsi que le bar plage du fond près des masseuses, avec très peu de monde, très appréciable!

IMG_6074

Déjà parti à l’heure où j’écris les lignes, dans l’avion pour Bangkok, après avoir traversé les aéroports de Cebu et de Singapour, respectivement le moins organisé et le mieux organisé du monde, m’aprêtant à aller faire une croisière au départ de Ranong jusque dans les eaux Birmanes, pendant 8 jours… La fatigue sera présente, je vais devoir économiser mon énergie pour les 27 plongées prévues, mais je pense que l’on va voir de sacrées choses là bas…

*To be continued*…

Philippino Time, Apo Island

1 première semaine passée aux Philippines (sur 2), ce qui me permet d’écrire un petit article pour résumer ma première impression de ces Visayas, et de quelques jours sur Apo Island.
Concernant le titre de cet article, Phillipino time, fait référence à une expression locale, manifeste du retard courant des Philippins lors des rendez-vous. Il faut ajouter en moyenne 1 heure sur l’heure prévue 🙂

Le pays des mi-hommes mi-femmes… Je ne veux pas faire de sexisme sur le blog, mais c’est flagrant dans la rue quand on se ballade…

cebu_street_trans_web
1 intrus dans le tas, c’est une femme… (oh que c’est sexiste)

Petite parenthèse, j’étais malade comme un chien les 2/3 premiers jours, arrivé sur Cebu, à cause d’un vaccin je pense… J’ai pu être hebergé en couch surfing sur Lapu Lapu, proche de Cebu, et ainsi visité le coin avec Daisy, mon hôte locale. Ici ça parle le Cebuano, un espèce d’espagnol déformé avec le temps, je ne le savais pas. Et la langue Phillipine, le Tagalog, n’est employée que principalement sur Manille (dont je n’ai pas entendu du bien en particulier de cette ville). C’est à Lapu Lapu que Magellan se serait fait tué par un ancien roi local. Magellan (tableau de gauche) ayant pour mission à l’époque de convertir les peuples locaux à la religion, mais le roi de Lapu Lapu (tableau de droite) qui croyait en la nature etc, n’était pas très chaud pour sniffer la came petit Jesus. Et il avait pas tort le bougre!

magellan_kinglapu_web
Le gentil (gauche), méchant (droite) .. ou l’inverse!

Le soir, nous faisons un tour dans Lapu Lapu, et je peux gouter le salut, un oeuf fraîchement sorti de la poule, avec l’embryon à l’interieur. Je ne suis pas fan, mais j’ai mangé…

balloot
J’ai avalé ça sans trop regarder

Daisy m’a accompagné ensuite jusqu’à Sivisayasquijor, nous avons pris un bateau de nuit depuis Cebu jusqu’à Dumaguete, puis un bateau matinal de Dumaguete jusqu’à Siquijor. Je regrette ne
pas être allé voir un witchcraft sur l’île, qui sont réputés. Nous sommes restés 24h, avons fait le tour et visités quelques points, sans trop prendre le temps de se poser.

Retour pour une nuit sur Dumaguete, ville animée, où je goute le chocolat local trempé dans des boules de riz. Décidement, je ne suis globalement pas fan de la nourriture Phillipine, comparée à la Thailandaise. Les plats sont servis avec une quantité de riz astronomique, et souvent ce mélange de Soja avec Ail etc…

dumaguete_street_zumba_web
Zumba Street: Petites, grosses, vieilles, trans qui bougent leur fesses

Et un peu de philosophie locale, dans ce pays très (s)catho. Images côte à côte sur la porte de toilettes, servant à la méditation probablement!

philosophie_web
A apprendre par coeur!
art_moderne_web
Adam, Eve et euh…

Dans ce pays, il y a des Karaoke de partout, et on entend du Bon Jovi de partout, vraiment! Taxi, Bus, Bateau, Restau…. Je ne sais pas ce que la rock star leur a fait, mais c’est incroyable de l’entendre everywhere. Bon c’est de la bonne musique alors ok, mais quand même.. On entend aussi pas mal Aerosmith et les Beatles. Globalement ils n’écoutent pas de la merde, intéressant.. On devrait prendre exemple en Europe!

Daisy retourne sur Cebu le samedi soir, et je descends le lendemain vers Apo Island, une île avec 4h d’electricté par jour, réputée assez tranquille. C’est effectivement le cas. Je reste 4 jours sur l’île, faisant connaissance avec quelques locaux et voyageurs. J’en profite pour aller me faire 3 plongées, sur le récif coralien entourant l’île. Malheuresement je ne peux pas louer de bouteille donc je vais avec un club.
J’ai pu voir les principales espèces réputées ici, soit Scorpion Fish, Syngnathe, [], FrogFish.. Mais trop de poissons coraliens pour moi, étant daltonien je n’y suis pas très sensible.

Apo Island
Cliquer sur la photo pour la gallerie

Discutant avec un des divemaster locaux, j’apprends qu’il y a une dizaine d’années, il était courant de voir des hippocampes, raies mantas et certains requins dans la baie, ce qui n’est plus d’actualité avec la centaine de plongeurs (dont je fais partie) qui vient palmer et nuire à l’environnement quotidiennement.

A titre d’information, je paye mes plongées ici environ 1000 PHP (19euros), ayant mon équipement personnel, ce qui reste relativement élevé pour les très faibles distances parcourues en bateau, mais je n’avais pas l’énergie à dépenser dans une potentielle négociation.

Pour terminer, concernant les tortues, ici pas besoin d’y aller bouteille sur le dos, il suffit de se mettre à l’eau depuis la plage, et de faire quelques mètres pour en voir des dizaines. Elles viennent même se reproduire ici, mais je n’ai pas eu la chance d’y assister.