Plongées sur la côte bleue en Janvier

IMG_3547
Phare du planier

Revirement de situation, en lieu et place de plongées, rhum et cocotiers au chaud sous les tropiques Antillaises, j’ai décidé de me réfugier sur l’Estaque, avec la côte bleue à proximité, me permettant d’aller faire des bulles, et aussi de me faire à ma combinaison étanche récemment acquise! Heureusement que le soleil est là de temps à autres, pour bronzer un peu du nez à la sortie de l’eau.

La première plongée, très sympa, sur l’épave du Chaouen, échouée au pied de l’îlet du planier, le plus bas reposant sur un fond de 35m. L’épave est très fournie en gorgones, et beaucoup de poissons tournent autour. La vie est bien présente ici, jusqu’au bout de l’épave, côté babord. De l’autre côté, la paroi ne présente pas de vie particulière autre que des algues. Un tombant est aussi accessible, très chargé lui aussi en corail, faisant de cette plongée une double plongée en quelque sorte!

D’autres sites plus proches de la côte bleue, Frapao, la rague à sars, l’élevine, Haricot,… Globalement, la visibilité relativement moyenne (meilleure que dans un lac en altitude, moins bien que sous les tropiques, où même ici souvent en fait) impliqua une concentration sur le substrat, peu sur les espèces en pleine eau, et aussi matériellement sur ma nouvelle flottabilité, induite par la combinaison étanche… J’en ai profité pour utiliser la lentille +10, et faire quelques images sympas. où je fais de la photoproxy sur des petites espèces, une alicia refermée, 2 antiopelles, des flabellines, doris, hervia..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *