5 Bouk1s – Bouquins – 2 Maths

Quelques lectures, dont les mathématiques sont plus ou moins au centre de l’histoire, qui permettent d’aborder les maths de manière un peu détournée, moins frontale qu’en ouvrant le premier Tome de Laurent Schwartz sur la Théorie des ensembles et la topologie comme livre de chevet, bien qu’il soit fondé de vérités sur le sujet. Cependant, si vous cherchez à connaître la vitesse de convergence de certaines approximation de Pi, alors c’est ici qu’il faut chercher…

 

 

… sinon, si vous avez déjà lu tout Schwartz, ou alors si vous n’arrivez pas à lire la première page, mais que les maths vous intriguent un minimum, alors vous pouvez vous tourner vers ces quelques livres, en commençant par le plus accessible d’après moi:


  1. Le grand romand des maths“, un livre assez récent (traduit en Polonais), écrit par Michael Launay, qui a fait pas mal de vidéo de Maths.
    Le grand roman des maths (mais pas par sa taille)

    Pourquoi en premier quand je fais cette liste?

    Parce qu’il a le mérite d’être simple, le plus récent, accessible à tout le monde, et potentiellement devrait réussir à faire ce qu’il écrit sur sa première page en gros, soit vous faire aimer les maths. Il raconte les maths de façon chronologique, en partant de la préhistoire, jusqu’à nos jours, certainement en évoquant la machine de Turing, grand classique, si ma mémoire est bonne…

    Un bon cadeau à se faire offrir quand on est encore au collège et au lycée et que l’on commence à sentir (ou pas) des difficultés dans cette matière, que l’on ne comprend plus pourquoi on étudie tout ça!


  2. Ensuite, “Le théorème du Perroquet“, et on pourra penser que le “Le grand
    Le théorème du PiAF! Le théorème du PiAF! Le théorème du PiAF!

    roman des Maths” fait un copié-collé, certes. Mais le perroquet apporte une intrigue policière, qui peut-être sympa lorsque on lit des romans accessoirement, mais n’ajoute pas forcément grand chose si l’on a juste envie de plonger tout simplement dans l’univers des maths, sans forcément avoir un enrobage façon Navarro/Julie Lescaut/Rick Hunter (rayer les inutiles).

    Peut-être un cadeau sympa pour la tante Suzette qui a lu tous les Hercule Poirot, qui cherche encore des énigmes à résoudre, et qui surtout est encore phobique des maths à son âge, elle qui allait à l’école alors que la calculatrice n’existait point!

    D’ailleurs, l’auteur a écrit aussi plusieurs autres livres avec les mathématiques comme élément principal, mais que je n’ai pas lus.


  3. Le dernier Théorème de Fermat“, oui, un second livre avec Théorème dans le titre, comme si étrangement c’était un mot qui appartient au champ lexical des mathématiques
    Le grand dernier théorème de Fermat

    Pour certains qui auront fait des maths en option en TS, il auront la chance d’avoir rencontré un théorème de Fermat, que l’on nomme des fois le petit théorème, et que l’on démontre en classe, un théorème utilisé dans le chiffrement de clef par exemple… Ce livre traite de l’autre théorème, que l’on admet, que l’on ne démontre pas, même avec un doctorat en mathématiques… Mais on lit l’histoire de ceux qui ont tenté de le démontré lors des 3 siècles précédent, et qui s’y sont cassé les dents pour la plupart, sauf un certain… à vous de lire, il n’y a pas si longtemps! C’est un très bon livre pour appréhender la profondeur et la complexité que peuvent cacher un théorème pourtant pas compliquer à comprendre.

    Théorème — Il n’existe pas de nombres entiers non nuls x, y et z tels que :

    xn + yn = zn,
    dès que n est un entier strictement supérieur à 2.


  4.  “Alex au pays des chiffres“, celui là est très sympa, fait encore le tour des maths, par thème, un peu comme les deux premiers, mais va parfois un peu plus loin techniquement, et parle de certaines notions en plus, avec des illustrations, et des rencontres de l’auteur assez plaisantes à lire. Si je devais en garder un, ce serait celui-là, car déjà on me l’a offert, il tient dans la poche (assez grosse car il est épais!), il y a un poisson sur la couverture, mais aussi car il permet d’aller assez loin dans les maths, les exemples sont nombreux! Dans le chapitre des suites par exemple, il y a de nombreuses suites que je ne connaissais même pas, et on apprend qu’il y a un Monsieur qui enregistre tout nouvelle suite de nombre qui serait découverte, chacune d’elle à un identifiant! Cela pourrait permettre de donner du sens à des élèves en cours de maths, en leur faisant lire certaines parties du livres, et en interrogeant dessus bien entendu!
    Alex au pays des zifr

  5. Logicomix“, enfin, une bande dessinée, mais avec pas mal de zone de textes, pas facile à suivre ce Mr Russell! Des allers-retours entre  sa jeunesse, et unn présent, où il nous raconte comment qu’il a ré-axiomatisé les mathématiques, écrit 140 pages pour montrer que 1+1=2 Ainsi que la création de la logique telle qu’on la connait aujourd’hui, logique de Boole… On rencontre Cantor au passage, devenu fou, mais aussi Poincaré, ainsi que d’autres Mr célèbres dans le domaine. A lire pour devenir un peu fou!!

D’autres livres au passage… Evariste, Zero, Oncle Petros et la conjecture de Golbach, Les Maths en BD, ainsi que le dernier Fluide Glacial (ah euh j’ai un doute pour celui là)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *