Steve Hackett à Monaco – Acolyte to Wolflight + Genesis Revisited

C’est un bien joli cadeau que nous a fait ce samedi soir Steve Hackett, ex-Genesis depuis 1976, avec son passage à Monaco pour un show des plus complets que j’ai pu voir.
Début du spectacle 20h30, pas de première partie, il ne nous fait pas prier en ouvrant avec un de ses premiers titres solos de Spectral Mornings! Il enchaine ainsi titres cultes et nouveaux issus de Wolflight son dernier album en date!
Steve Hackett
Steve Hackett

A ma grande surprise, il est accompagné à la basse par le célèbre guitariste Roine Stolt, membre principal du groupe “The flower kings”, du super-group Transatlantic,  constitué de Mike Portnoy (ex-Dream Theater) et de Pete Trewavas (LE bassiste de Marillion), ainsi que de Agents of Mercy avec …. Nad Sylvan, le chanteur de ce concert! La boucle est bouclée 🙂

roine stolt
roine stolt

 

Le set list de la soirée, avec un entracte 25mn chrono après “Shadow of the Hieophant”, avec un doute émis (pas de moi) sur “Star of Sirius” ?

Steve Hackett Setlist Opera Garnier, Monte-Carlo, Monaco 2015, Acolyte to Wolflight

Un petit rétro-lien sur une vidéo de plongée de ce mois de Mai, en rapport avec le concert!

Steve c’est tout de mêmesteve une grosse 20aine d’albums depuis qu’il n’est plus avec Genesis, il a réussi à créer son propre son et à le travailler tout au long des années, décennies même… Ils y sont presque tous sur Spotify! Alors bonne écoute (et Transatlantic aussi c’est top!)

 

A la sortie du concert, nous avons pu admirer les gens qui admirent les voitures… et qui ont pour certains passé la soirée aux machines à sous du Casino… D’ailleurs, petit bonus, si vous allez voir un spectacle dans ce lieu, il y a une grosse réduction sur le parking, mais il faut bien mentionner à l’accueil que c’était à l’Opéra, ils sont pas très futés dans le parking…

Palais de Monaco
Palais de Monaco

@SteveHackett, did you park in front of the palace? 😉 If yes, which car was yours

2 commentaires sur “2”

  1. Premiere fois que Steve Hackett jouait a Moncaco…ouf, a une lettre près, on avait droit a Moncaca!

    Treve de blague, super reportage, que j’aurais aimé un peu plus long, histoire de prolonger ce beau souvenir, mais parfaitement agréable à lire et accompagné de bien belles images.

    On se souviendra longtemps de ce magnifique concert ainsi que de la présence du sandwich jambon basilic, acheté un peu à la va-vite à Nice et dont les effluves, magnifiées par la chaleur de l’après midi, n’ont pas manqué de trancher avec le caractère majestueux de cet Opéra Garnier.

  2. Arf, oui, modifié….
    Jolie prose en tout cas pour illustrer cette après-midi sous le règne du sandwich fondu qui effectivement n’était pas très convenant devant le parvis du Palais, jurant avec les belles voitures, et les gens bien sapés!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *