Vivre le présent

Souvent je me dis que je devrais écrire plus souvent sur le blog, mais au moment même où je voudrais écrire, que ce soit à propos de plongées ou de cinéma etc, j’ai l’impression que cela entraverais l’expérience que j’ai de la chose. Certes, il faut écrire à posteriori, mais une sorte de flemme, de manque de temps, d’envie de faire plutôt que de rapporter m’empêche de mettre du contenu sur le blog!

Et pourtant, j’ai pas mal plongé cette année, principalement en tant que moniteur,  et certains éléments intéressants seraient à inscrire ici, d’autant que j’ai travaillé pour différents clubs, étant indépendant. Par exemple faire un article à ce sujet serait pas mal, comment travailler en tant que moniteur indépendant, fixer des tarifs, négocier mais tout en restant cohérent sur la réalité du marché! Mais aussi sur le cinéma, où je vois toujours de nombreux films, récemment “une vie violente”, ou des séries telles que la dernière saison de “twin peaks” qui accompagna mon été, ou encore “Rick et Morty”, dessin animé à l’humour grinçant sur des thèmes de SF, qui me fait à la fois me plier en quatre et cogiter !

Bref, je préfère lire, voir, jouer, plonger mais aimerais aussi écrire sur tout cela! Juste que la sensation de ne plus vivre le moment présent lorsque l’on est en train d’analyser ces choses est un peu gênant! Lorsque l’on analyse tout, on utilise la raison principalement, et on laisse de côté l’instinct, qui lui est mis en jeu surtout dans le moment présent ! Il y a une dualité, certains se raccrochent à la raison, mais je pense qu’elle est surtout utile pour résoudre des problèmes, scientifiques principalement, et non pour décrire ce que notre instinct expérimente à travers des expériences de natures différentes… 

Aussi, il y a peut être la non envie de subjectivité qui m’empêche d’écrire des articles, comme je préfère en toute chose l’objectivité. 

Comment être objectif sur notre jugement, notre analyse ? Écrire des articles n’est-il pas une prise de position forcée, une subjectivité que nous n’aurions pas avant de mettre les idées sous forme de mots ? En restant dans le présent, pas de jugement, mais pas de passé ni de futur! Je ne dis pas que c’est la solution ultime, mais c’est avant tout être conscient quelque part que nous ne détenons pas la science infuse, juste des être dotés de sensibilités, de sens! 

Et pour raccrocher au thème du blog, je raccorderais la pratique de la plongee, de mon point de vue de moniteur, beaucoup plus basée sur les sensations, le moment présent, plus que sur la planification même si tout autant nécessaire …. c’est pareil pour d’autres activités, physiques mais aussi cérébrales !! 

Soyons bêtes (mais pas méchants)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *